Thursday, January 11, 2007

On prend les mêmes et on recommence

Quand l'armée éthiopienne a attaqué la Somalie, je me suis dit que les Etats-Unis avait vraiment appris quelque chose en Iraq et qu'ils envoyaient des sous-fifres faire le sale boulot à leur place, histoire de faire comme si de rien n'était en cas de revers (cynique, je sais). Mais en fait, les attaques aériennes menées par l'US Navy contre "des bases d'Al-Qaeda" en Somalie (en d'autres termes : le bombardement des troupes anti-loyalistes) montrent que les Etats-uniens sont incapables de tirer les leçons de leurs échecs. Ils commettent encore les mêmes erreurs, alors que la situation dégénère déjà à Mogadiscio, où les troupes éthiopiennes sont régulièrement prises à partie par la population.
Et à nouveau, on assiste aux mêmes scènes qu'en 2002-2003 : Le gouvernement états-unien affirme : "les Etats-Unis ont pris ces mesures parce que nous disposons d'informations sur la présence de hauts responsables d'Al-Qaida", mais sans montrer aucune des preuves dont ils disposeraient, et immédiatement, Tony Blair, servilement, montre son soutien indéfectible : "Je pense qu'il est juste que si des terroristes, où que ce soit, essayent de diriger les gouvernants et d'empêcher les gens d'avoir le type de vie auquel ils aspirent, nous nous dressions et protégions ceux qui combattent le terrorisme".
Les Etats-Unis ont-ils l'intention de mettre le monde entier à feu et à sang ?

2 comments:

Dalia said...

Keep up the good work.

Traroth said...

Thank you. I'm happy to see somebody is actually reading my stuff... ;-)